Vers un écrire-film, #03 – Comment j’ai fait

PROPOSITION

« Le but, ou la cible, résolument : comment se forme et se solidifie une intuition, comment l’intuition ne donne pas de suite les pistes du travail, et puis qu’à un moment donné cela bascule, et on n’est plus absorbé que par la fabrication, le temps matériel du « faire », le verbe étant ici l’élément central ». En se concentrant sur deux textes de Marguerite Duras, qui a parfois fait de la question même du faire l’objet central d’un projet, « Le bloc noir », dans Vie matérielle, et « Comment j’ai fait. » issu des Notes pour rien, partons explorer ce faire, ce pré-faire.

suite

Robinson

Il y a pas très loin de chez moi une grande plage où j’aime à me promener. Un ruban de sable long d’une trentaine de kilomètres doublé d’un cordon de galets, tendu entre les marais d’un côté et les vagues d’un océan à l’humeur changeante de l’autre, battu par les vents d’ouest, un soleil brut et le ciel souvent chargé…

suite

Vers un écrire-film, #01 – Renversement Koltès

PROPOSITION

Nouveau cycle d’atelier, entre écriture et film. Ici un simple exercice de transcription.

Au-delà d’écrire un scénario de film, Bernard-Marie Koltès a réalisé le film qu’il avait en tête sous la forme d’un livre, Nickel Stuff (Éditions de Minuit). Un mouvement de l’écrit vers le film que nous voyons à sa lecture. Le renversement Koltès de la proposition consiste donc à effectuer le processus inverse.

suite